Twitter

accueil > Actualités > Agenda > Détail

Psychiatrie, psychanalyse

Quelle nouage aujourd’hui ? La clinique comme boussole

26 & 27 septembre 2019, Aix en Provence – CH Montperrin

Colloque organisé par l’association UFORCA (Union pour la FORmation Continue en clinique Analytique).

« Ce colloque n’est pas dans l’air du temps et c’est justement pourquoi il est urgent de l’organiser. L’air du temps est scientiste et même un ministre de l’Éducation, fasciné par les découvertes des apprentissages cognitifs qu’un professeur au Collège de France vulgarise dans des ouvrages publics, veut réduire l’échec scolaire par une meilleure prise en charge de ce que le cerveau rend possible. La pensée devient matérialité et s’explique par les usages neuro-cérébraux. Cet air du temps n’aime pas le trésor clinique de la psychiatrie renvoyé à l’histoire vieillie de la discipline, rêve à nouveau des localisations cérébrales et même que la rationalité de la neurologie donne consistance à une psychiatrie encore trop approximative, trop relative, trop à l’écoute des " propos " des patients. Cet air du temps n’aime pas, non plus, la psychanalyse qu’il traite de haut : quels sont vos protocoles, vos expériences, vos preuves et, si preuves il y a, en quoi relèvent-elles de l’évidence du constat scientifique, quelles sont vos statistiques ? Comme l’air du temps est libéral, on consent à la psychanalyse, enfin si elle veut bien être discrète voire secrète, réduite à un bavardage, parfois sympathique et utile, mais hors les règles de la clinique. Pour l’air du temps, la psychanalyse, comme la poésie ou l’art, n’est pas clinique ou de façon cosmétique. La formule est-elle outrancière ? Un député l’a prise au sérieux lorsqu’il proposa à la représentation nationale d’interdire tout bonnement la psychanalyse dans la prise en charge de l’autisme. Pourquoi ? L’autisme est trop sérieux pour que les analystes en parlent et agissent ! Seul le cerveau dit vrai…
Lacan, lui, n’a jamais cessé ce dialogue entre la psychiatrie et la psychanalyse qu’il était en train de réinventer et pas seulement parce qu’il était psychiatre de formation. Ce dialogue était essentiel pour lui. En 1967, ne fait-il pas une conférence sous le titre La Psychanalyse et la formation du psychiatre ? Par quel bout le prendre ? En affirmant leur nouage comme le titre du colloque l’indique. Certes, mais quel nouage ? C’est la clinique et elle seule qui noue psychiatrie et psychanalyse. Formule tautologique, dira-t-on. Tout dépend comment nous définissons la clinique. Suivons Lacan : la clinique " est le réel en tant qu’il est l’impossible à supporter ". Est-ce une formule exclusivement destinée aux analystes ? Pas du tout. C’est la définition de la clinique et pour la psychiatrie et pour l’analyste. Une petite voix rétorque : Il faudra le démontrer. Notre réponse : Nous le ferons !
Le dire ainsi ne ferme pas le débat mais l’ouvre. Écoutons Lacan : " La clinique psychanalytique doit consister non seulement à interroger l’analyse, mais à interroger les analystes, afin qu’ils rendent compte de ce que leur pratique a de hasardeux, qui justifie Freud d’avoir existé. La clinique psychanalytique doit nous aider à relativiser l’expérience freudienne. C’est une élucubration de Freud. J’y ai collaboré, ce n’est pas une raison pour que j’y tienne. Il faut tout de même se rendre compte que la psychanalyse n’est pas une science, n’est pas une science exacte " (" Ouverture à la Section clinique ", Ornicar ? N° 9, 1977). Les analystes ne feront pas la leçon : la clinique les interroge. Faut-il encore qu’ils veuillent le savoir. Pour qu’ils le sachent, il y faut le dialogue.

colloquesectionclinique2019@gmail.com

En savoir plus…

Contact : Association UFORCA, 5 rue Vallence, 13008 Marseille – Tél : 06 89 98 70 / 06 81 53 31 35 / 06 75 59 15 73.

Dernière mise à jour le 24/06/2019

accueil > Actualités > Agenda > Détail

Agenda

Vous avez une information à diffuser ?

N'hésitez pas à nous contacter pour nous communiquer une information qui entrerait dans le cadre de cette rubrique.

Pour consulter nos fichiers PDF, vous devez disposer d'Acrobat Reader disponible gratuitement en téléchargement.


© CREAI Provence Alpes Côte d'Azur et Corse - Mentions légales - Nous contacter - Crédits