Twitter

accueil > Actualités > Agenda > Détail

Autour de la table, vieillir, vivre et manger ensemble avec plaisir

Apologie du repas festif et de la convivialité dans l’avancée en âge

24 mai 2019, Marseille – EHPAD Les Jardins d’Haïti

Colloque organisé par l’IGS (Institut de Gérontologie Sociale), les Associations des Gérontologies Ingénieurs Sociaux (AGIS) et de nombreux partenaires.

« … Pour les personnes âgées comme pour les personnes en situation de handicap, le repas est donc un moment de centralité autour d’un objet, la nourriture à consommer avec d’autres, semblables par leur âge ou leurs déficiences comme différents par leur essence propre. On le voit ces questions sont quotidiennes et leurs réponses déterminent, pour partie, notre bien-être comme celui des personnes porteuses d’un déficit ou en phase d’involution du fait de leur entrée dans le grand âge.
Avec l’avancée en âge, le contenu (que mange-t-on ?) mais également le temps du repas (avec qui mange-t-on ?) occupent une place centrale dans notre vie. Sans doute en a t’il toujours été ainsi mais là, une certaine forme de vacuité a accentué l’importance de ce moment en tant que repère. Que mange-t-on aujourd’hui ? A quelle heure mange-t-on ? Avec qui vais-je manger ? Seul (e), vais-je quand même manger ? Que me faire à manger avec mes revenus modestes ? Qu’est-ce que je peux m’acheter ? Etc………
Les personnes reçues à l’Institut de Gérontologie Sociale présentent en grande majorité des problèmes de santé, plus ou moins invalidants, en lien avec l’alimentation : problèmes de poids, problèmes cardiovasculaires, problèmes digestifs, …
De plus, ces personnes ont de mauvaises habitudes alimentaires et n’en ont pas forcément conscience.
Lors des bilans de santé, les médecins accordent un temps pour échanger sur ces questions et prodiguer des conseils, mais cela n’est pas suffisant. Il faudrait pouvoir consacrer plus de temps et plus d’attention pour véritablement aller au cœur du problème et contribuer in fine à faire évoluer ces comportements néfastes à la santé qui favorisent le mauvais vieillissement, dit accéléré ou compliqué.
Par ailleurs, l’isolement vécu par les personnes âgées accentue bien souvent ces problèmes d’alimentation. Être seul de manière chronique fait diminuer l’envie de faire des repas par exemple, puisque l’alimentation est aussi sous-tendue par la notion de lien social. Se faire à manger et se préparer un repas équilibré devient fastidieux, et semble n’avoir plus de sens : pourquoi cuisiner, s’attabler alors qu’on est seul à table ? Plus de lien social, donc plus de motivation à faire de vrais repas.
Ce comportement est d’autant plus important que les personnes, bien souvent, n’ont pas conscience des répercussions que ces habitudes prises avec le temps ont sur leur santé et le maintien de leur autonomie. Ce problème se rencontre aussi lorsque les personnes vivent en établissement, comme en foyer. Seul, on fait moins l’effort de bien s’alimenter et les comportements se dérèglent. On le voit ces questions sont quotidiennes et leurs réponses déterminent pour partie, notre bien-être. »

igs-marseille@wanadoo.fr

En savoir plus…

Contact : Institut de Gérontologie Sociale, BP 50002, 148 rue Paradis, 13251 Marseille cedex 20 – Tél : 04 91 37 03 79 / Fax : 04 91 37 19 73.

Dernière mise à jour le 09/04/2019

accueil > Actualités > Agenda > Détail

Agenda

Vous avez une information à diffuser ?

N'hésitez pas à nous contacter pour nous communiquer une information qui entrerait dans le cadre de cette rubrique.

Pour consulter nos fichiers PDF, vous devez disposer d'Acrobat Reader disponible gratuitement en téléchargement.


© CREAI Provence Alpes Côte d'Azur et Corse - Mentions légales - Nous contacter - Crédits